Follow me:

Crois-tu aux fantômes ?

Halloween arrive à grand pas, j’espère que vous êtes prêt pour cette soirée infernale. Ici on se prépare tout doucement aussi et l’article qui va suivre est particulièrement dans le thème.

Aussi loin que je me souvienne j’ai toujours cru au esprits, fantômes sorcières et tout ce qui se rapproche de ce domaine. Ma famille et moi avons eu quelques expériences, nous sommes particulièrement réceptifs à ça et nous attirons ce genre d’événements.. Aujourd’hui je vous raconte quelques anecdote.

N’ouvre jamais les yeux lorsque la lumière est éteinte…

J’ai toujours eu l’impression de ne jamais être seule dans une pièce ou dans une maison, alors que je l’étais, encore aujourd’hui, même chez moi, même chez mes beaux parents. Je ressens toujours une présence. Lorsque j’étais plus petite j’avais un lit combiné, vous savez le lit mezzanine avec bureau intégré. Mon interrupteur pour éteindre la lumière n’était forcément pas à côté, je ne descendais JAMAIS de mon lit pour l’éteindre, je me mettais au bout du bout et je prenais un manche à balai ou une règle, un truc plutôt long pour l’éteindre, et au moment de cliquer sur l’interrupteur je fermais les yeux et je me couchais vite vite parce que j’avais toujours peur de voir quelqu’un apparaître là dans le noir devant moi en éteignant cette lumière.

Les voix que tu entends sont dans ta tête, ne les écoutent pas et ne vas pas vers la lumière…

J’ai vécu dans une vieille maison de bourg sur deux étages, j’avais le dernier étage que pour moi, il y avait un espère de hall où j’y avais installé mon bureau et un petit salon et il y avait également deux pièces, l’une était ma chambre et l’autre ne servait pas. Je n’ai jamais pu dormir dans ma chambre, je dormais dans le clic clac de mon petit salon dans le hall. Je ne pouvais pas y entrer, je ne sais pas pourquoi mais je ne pouvais pas. De plus mon chat de l’époque « Loulou » (paix à sa petite âme à ce petit chat trop mignon) s’asseyait souvent devant le mur des deux chambres, très près et il le regardait, parfois j’avais l’impression qu’il suivait quelque chose du regard, je n’ai jamais su ce que c’était mais c’était vraiment très pesant. Enfaîte non, le plus pesant a été quand j’ai invité mes meilleurs amis à dormir à la maison et que nous avons entendu chuchoter dans ce mur étrange des chambres ou qu’un soir nous avons aperçu au loin un lumière, comme une lampe de chevet. Le lendemain nous avons décidé de se promener et d’y aller jeter un œil car j’était persuadé qu’il n’y avait rien à cet endroit. Nous y sommes donc aller et ce que nous avons trouvé sur place nous a laissé sans voix. Il n’y avait rien d’autre qu’une ruine, une maison en pierres complètement en ruine, plus de toit, plus de murs… On s’est tous regardé en pensant qu’on était fou (je précise qu’à l’époque nous étions au collège donc les soirées alcoolisé on ne connaissait pas encore)

Les lieux abandonnés ne sont pas des airs de jeux…

Je pense que les pires sensations que j’aie c’est quand je fais de l’urbex, j’ai mes périodes aventurières type peur de rien car au final j’aime les sensations fortes, l’adrénaline mais jamais très longtemps. Le dernier urbex en date est de quelques mois, dans un château abandonné en Normandie, un très très beau château, hélas, des casseurs ont fait pas mal de dégâts sur ce bâtiment mais, on sent qu’il y a eu des événements là dedans. Cette nuit là on faisait une soirée à la maison avec des amis et mes meilleurs amis, les mêmes de l’histoire précédente. Nous parlions des urbex et avons décidé en pleine nuit d’aller visiter ce château si beau. Nous avons essayé de visiter toutes les pièces, le moindre recoin, les toits etc … Et puis au bout de quelques heures, d’un coups d’un seul j’ai paniqué et j’ai dis à tout le monde qu’il fallait qu’on s’en aille vite, très vite, je ne me sentais mais alors PAS DU TOUT BIEN, j’avais les larmes au yeux et je regardais par terre tout le long du retour, je ne pouvais juste pas lever les yeux, je suivais les autres en espérant arriver très vite à la voiture pour rentrer chez moi. Pourtant nous venions de passer environ 3 bonnes heures à visiter ce lieux sans aucun ressentis, sans avoir peur. C’était vraiment bisar et très angoissant pour moi tout d’un coup.

Je ne pourrais pas tout vous raconter ici car sinon l’article n’en finirait pas et puis j’ai la mémoire sélective, j’ai oublié beaucoup de choses qui me faisait très peur pour mon bien être intérieur. Je prend tout cela avec moins de sérieux avec l’âge, je me dis que si je ne les embêtes pas, à moins d’avoir besoin de moi ils ne m’embêterons pas non plus. Chacun sa place pour une vie paisible.. Ou presque. Dans tout les cas je suis complètement contre les pratiques pour « appeler les esprits », à plusieurs reprises dans des soirées justement un peu alcoolisé les gens voulaient essayer de faire cela, parce qu’ils pensent que c’est un jeu, faire une séance de Ouija, ou juste essayer d’appeler ces esprits et à chaque fois je leurs dit non que je suis contre et je les avertis des conséquences qu’il pourraient y avoir. Heureusement ils changent vite d’avis. Je suis passionné par cet univers, tellement que quand j’étais plus jeune, j’avais une copine qui s’appelait Julie, je lui avait fait croire que j’était une sorcière et que je savait comment faire pour qu’elle aussi en soit une.. Je lui faisait faire de ces trucs, pardon Julie si tu passes par là tout ça était évidemment faux ! Ou peut être pas…

Previous Post Next Post

You may also like

1 Comment

  • Reply Jade

    J’ai enfin eu le temps de te lire ! Chouette article 🙂 j’en veux d’autres comme çaaaa !

    15/10/2018 at 14:07
  • Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :