Follow me:

J’aime mon job et ce n’est pas une blague.

Et oui, qui aurait cru qu’un jour que cette phrase sorte un jour de ma bouche. Moi, MeggieBk, j’aime mon job et je ne blague pas. Avant de pouvoir me vanter de ça il y a eu beaucoup d’étapes.

C’est compliqué au jour d’aujourd’hui d’aimer son travail je pense. Depuis toujours je trouve même. J’ai toujours appréhendée la sortie du cadre scolaire, car déjà à l’école je ne savais pas ce que je voulais faire, je me suis retrouvée en bac pro secrétariat et comptabilité, une branche qui ne m’intéressait absolument pas et que j’avais choisi par défaut, car il n’y avait que ça dans ma campagne et je ne connaissais pas l’existence des grandes études types fac tout ça, je croyais que c’était qu’en Amérique et je te jure que c’est vrai (merci le système scolaire). Au final je n’ai même pas eu mon bac, je n’ai pas pu le passer carrément tout comme mon brevet d’ailleurs, parce qu’il fallait un stage pour valider l’année, j’en trouvais pas, l’école qui devait aider les élèves en difficulté pour la recherche de stage a dû m’oublier et ensuite j’ai dis que je voulais faire autre chose comme études, que je voulais aller dans une autre branche au lycée mais, on m’a carrément désinscrite. Brefouille, le temps du travail, le vrai était venu…

Je suis donc passée par des stages, des formations d’insertion dans le milieu pro, j’ai essayé le cap restauration/serveuse, j’ai été conseillère clientèle pour EDF et Direct Energie, j’ai aussi été téléprospectrice pour un truc de merde, vous savez le truc qui force les proprios à payer pour des travaux d’isolation, je n’ai pas tenu un mois, car ce n’était pas pour moi du tout. Opératrice de saisie et j’ai aussi fait la plonge dans un petit hôpital.. Là en gros, je vous ai fait un résumé de mon curriculum vitae. La question c’est : pourquoi je n’ai jamais su garder un boulot plus d’un an ? La réponse est toute simple, être quelqu’un d’autre pour garder un travail, ne pas rigoler pendant le temps de travail, devoir cacher ses piercings et tatouages pour son travail, ne pas se faire d’amis au travail ou avoir des horaires à la con pour un salaire à la con, tout ça ce n’était pas pour moi. Je pense que ma plus grosse phobie c’est de devoir rentrer dans le moule du boulot et d’y rester, de ne plus être moi et de me faire clairement chier au travail. C’est vraiment mon point de vue mais, JAMAIS je pourrais m’enterrer dans un job qui ne me plait pas juste pour avoir une paye. Je me suis souvent fait tirer les oreilles pour ça, car professionnellement je n’étais pas stable pour le coup mais, c’était plus fort que moi. J’étais persuadée qu’on pouvait trouver un boulot dans lequel on se sent bien, à l’aise et surtout un boulot où on peut avoir notre personnalité sans que ça dérange qui que ce soit.

Et puis un jour de chômage comme un autre, un énième jours à envoyer des cv et des lettres de motivations un peu partout juste dans l’espoir d’avoir un boulot pour payer les factures, j’ai envoyée ma candidature sans trop y croire dans une entreprise de nourriture pour chiens et chats, car c’était dans l’Orne et à l’époque j’étais sur Caen, le poste ne me disait pas vraiment grand chose et en plus c’était via Le Bon Coin.. Et que ne fût pas ma surprise quand j’ai reçu un appel du patron de la société pour un entretien !? Je n’ai pas hésité une seconde et j’ai fait la route pour l’entretien. Bon sur le coup je me demandais quand même comment j’allais expliquer ça à Arthur haha. Enfin ! Après un entretien plutôt réussie et finalement pour un poste plus administratif qu’autre chose nous avions conclu un contrat aidé. Je suis restée presque un an avant de faire ce que je fais depuis toujours, partir vers d’autres horizons. Je ne sais pas si c’est la peur de m’attacher ou quoi mais, j’ai.. Non j’avais, ce besoin de partir. Ce que je peux vous dire c’est que je n’ai jamais autant regrettée qu’à ce moment d’avoir fait ce choix. Heureusement pour moi, la vie a fait que j’ai eu beaucoup de chance sur ce coup-là et j’ai pu retrouver mon petit bureau assez rapidement mine de rien, mes collègues, mes patrons et surtout un CDI. Je sais à quel point j’ai de la chance, la mission local me l’a rabâché tellement souvent mais, franchement je le sais et j’en serais toujours reconnaissante parce que oui, j’aime mon travail et vous allez peut-être rire mais, je suis secrétaire assistante polyvalente multi tâches et fonctions avec option agrafeuse et enrouleuse d’étiquettes parfois (ouais nan il n’y a pas d’études pour cette qualification, tout au talent les gars). Je suis juste trop contente et fière de n’avoir écouté personne, juste mon instinct, tous ceux qui me disaient qu’il fallait juste que je suive le mouvement, le troupeau et bien non la vie ce n’est pas ça. J’estime qu’on doit être heureux dans la vie et cela passe également par le travail puisqu’on on y reste la plupart de notre vie, on n’a pas le temps d’être malheureux et de se poser des questions. J’ai aujourd’hui tout ce dont je rêvais pour un travail : un bon contrat, des bons horaires, un bon salaire, des gentils patrons, des gentils collègues (même si certains sont plus fatiguants que d’autres, je les aime quand même), un bon cadre de travail et en plus on a un chat à l’entreprise. Mais le must du must c’est qu’on est comme une famille, on a tous nos caractères, nos humeurs et on travail avec tout ça, je peux vous dire qu’on ne s’ennui pas dans une journée et putain que c’est bon ! Plus besoin de faire semblant d’être quelqu’un d’autre, pas besoin de rentrer dans un moule juste pour plaire aux patrons! On peut autant raconter de la grosse merde pour se détendre comme être hyper sérieux, parce que oui le concept d’un boulot c’est quand même de bosser. On se fait des sorties entre collègues qui sont d’ailleurs devenus des amis, des restaurants avec les patrons, on fête Pâques, Noël, les anniversaires ensemble.. Je peux enfin être moi, et c’est un moi tout entière que je montre, avec tattoos et piercings, avec mes folies capillaires ou vestimentaires (oui exceptionnellement, j’ai déjà bossé un peu en combi pyjama panda), je ne les remercieraient jamais assez d’exister dans ma vie. Au-dessus de ça, j’ai un vrai travail hein, je suis vraiment secrétaire assistante et je ne m’ennuie pas et ça c’était le gros point noir dans mes autres travails, je me lassais très très vite.. Et là non, même si les jours ont tendances à se ressembler finalement tout est toujours différent et ça c’est vraiment top.

Donc si j’ai bien un truc à vous dire c’est YOLO ! Faites ce qu’il vous plait, soyez heureux et n’écoutez personne à part vous même dans le milieu pro.

 

Previous Post Next Post

You may also like

No Comments

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :